Jean BOILLOT

directeur artistique, metteur en scène

Biographie

Jean Boillot est né en 1970, à Rennes. Il étudie la harpe classique et le théâtre. A 18 ans, il entame des études d’acteur à l’Atelier du Théâtre de la Criée (Marseille), au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (Paris – promo tion 1996), puis à la London Academy of Music and Dramatic Art (Grande Bretagne). Il étudie la mise en scène à Bruxelles (INSAS), Saint-Pétersbourg (Maly Theatre) et Berlin (Ernst Busch Schule).
En 1995, il fonde sa compagnie, La Spirale, avec laquelle il met en scène : Le Décaméron d’après Boccace (Poitiers, Blaye et Saint Jean d’Angély, 1996-1999) ; Rien pour Pehuajo de Cortázar (Poitiers, 2000) ; Le Balcon de Jean Genet (Poitiers et Festival d’Avignon 2001); Monsieur Farce ou des Oh! Et des Ah! d’Olivier Chapuis (Paris 2002) ; Notre Avare de Molière (Saint-Jeand’Angély, 2003) ; Coriolan de Shakespeare (Poitiers, Saint-Denis, 2004-2005) ; Les Métamorphoses d’après Ovide (Nantes, Poitiers, 2005-2006) ; l’Opéra « Golem » de John Casken créé avec l’Ensemble Ars Nova (Opéra de Rennes, 2006), L’Heure du Singe
de Jean-Marie Piemme (festival Coup de Chauffe, Cognac, 2007) ; No Way Veronica ! d’Armando Llamas (festival l’Extension du domaine de la note, 2007) ; En difficulté de Rémi de Vos (Poitiers 2008) ; Le Sang des Amis de Jean-Marie Piemme (Poitiers, 2009).
Jean Boillot a été metteur en scène associé au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (CDN) de 2001 à 2004. De 1999 à 2007, il est le directeur artistique de Court Toujours, festival de la forme brève dans la création contemporaine à Poitiers. Il a été, de 1998 à 2009, professeur associé à l’Université de Paris X-Nanterre, où il enseignait la pratique du jeu et de la mise en scène.
En janvier 2010, il prend la direction du NEST – Centre Dramatique National transfrontalier de Thionville-Grand Est. En 2012, il signe la mise en scène de Mère Courage et ses enfants de B.Brecht. L’année suivante, il monte Théo ou Le temps neuf de Robert Pinget, ainsi que l’opéra-paysage Rivière Song (avec le compositeur Eryck Abecassis) qui ouvre la Fête de la musique de la Ville de Thionville le 21 juin 2013. En novembre 2013, il crée Les Morts qui touchent, spectacle pour vivants, fantômes et paysages, sur le texte d’Alexandre Koutchevsky et la musique de Martin Matalon. En 2015, Jean Boillot créé Les Animals deux courtes pièces d’Eugène Labiche, La dame au petit chien et Un mouton à l’entresol; puis en octobre 2016 de deux autres courtes pièces d’Eugène Labiche, La fille bien gardée et Maman Sabouleux, réunies sous le titre, La Bonne éducation. En Juillet 2017, il a créé au 11 • Gilgamesh Belleville en Avignon, La Vie trépidante de Laura Wilson, texte de Jean-Marie Piemme. En mars 2018 il crée au Théâtre du Centaure – Luxembourg – Tiamat de Ian de Toffoli. Il crée au festival Semaine Extra, Les imposteurs d’Alexandre Koutchevsky. La collaboration avec Jean-Marie Piemme se poursuit avec la réécriture de La Tempête de William Shakespeare, Rêves d’Occident, qui sera créée au NEST en juin 2019.
En janvier 2020, il réactive La Spirale, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture, et qui porte désormais ses projets de création autour du dialogue du théâtre et de la musique, l’adresse à l’adolescence mais aussi un intérêt pour les technologies numériques et les formes brèves. Comme première création dans ce cadre,  il recrée No Way Veronica au 11. Avignon, pendant l’édition 2021 du Festival.

Nadja LERICHE

directrice de production

Biographie

Après de longues études en ethnologie à l’Université de Nanterre et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, et s’être imaginée ethnologue, libraire ou rentière, elle a bifurqué après un DESS Consultant Culturel à Nanterre et au gré des rencontres vers le spectacle vivant au sein de l’IRMA (Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles). Après une rencontre avec Guy Pierre Couleau, elle a accompagné pendant presque 15 ans ses créations dramatiques comme administratrice de sa compagnie « Des Lumières et des Ombres » puis en tant que directrice de production et directrice adjointe du CDN de Colmar après sa nomination.

Sensible aux charmes de la Méditerranée, elle s’est installée à Marseille où pendant 5 ans j’ai été administratrice du Théâtre Joliette, scène conventionnée pour les expressions contemporaines.

Alors qu’ils s’étaient régulièrement croisés en Poitou Charentes ou dans le Grand Est, elle a retrouvé Jean Boillot en 2020 et les voilà embarqués pour cette nouvelle page de La spirale.

Perceval SANCHEZ

régisseur général

Biographie

Après des études en arts du spectacle et en musique, Perceval Sanchez obtient la Licence Professionnelle d’Administrateur de Musique Actuelle à l’Université de Metz. En parallèle, il devient membre actif de plusieurs associations culturelles, à travers lesquelles il assure la direction technique de festivals, tels que le Festival Contre Le Racisme (2008), T’as le Bonjour des assos (2009), Étudiant dans ma Ville (2010), Saulcy Blaster (2010).

En 2010, il assiste Bruno de Chenerilles chez Audiorama Production à la coordination de l’Opéra des 3 pays / Dreiländeroper, un projet transfrontalier (France, Allemagne, Suisse) qui a rassemblé durant neuf mois différentes créations sonores et électroacoustiques autour du Rhin. Il poursuit depuis sa collaboration avec l’association de création musicale Audiorama à travers le développement d’ateliers de M.A.O (musique assistée par ordinateur) et de montage vidéo, avec les jeunes de quartiers sensibles de Strasbourg durant les vacances scolaires.

Perceval Sanchez suit pendant plusieurs années la régie générale des groupes de musique « Voodoo Clan » et « les Chapeaux Noirs » pour se concentrer progressivement vers la régie son théâtrale, principalement à la Faïencerie de Creil et au NEST – CDN de Thionville-Grand Est. Il collabore en qualité de créateur son ou régisseur avec différentes compagnies de la Grande Région : le Collectif Physalis (danse), la Compagnie des 4 coins (théâtre), la compagnie Astrov (théâtre) et la compagnie Oblique Cie (théâtre). Il suit actuellement la régie générale de la compagnie La Spirale de Jean Boillot et de la compagnie LRIR d’Isabelle Ronayette.

Collaborateurs artistiques réguliers

Isabelle RONAYETTE

actrice

Biographie

Formée à l’École Régionale d’Acteurs de Cannes, au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et à l’Institut Nomade, elle met en scène, entre autres, Sextuor Banquet d’A. Llamas (1996), Les Muses Orphelines de M.-M. Bouchard (1999-2000), On ne badine pas avec l’amour d’A. de Musset (2002-2003), Une famille ordinaire de J. Pliya (2005-2006), L’arriviste de S. Dagerman (2008-2009). Au théâtre, elle joue sous la direction de Jean-Pierre Berthomier (Etat d’Urgence / F.Richter), de Johan Leysen (En deuil/Trauerzeit), de Jacqueline Posing-Van Dyck (Purgatorio / A.Dorfman), de Jean Boillot (Mère courage et ses enfants / B.Brecht, Le sang des amis / J.-M. Piemme, Malraux remix, No Way Veronica ! d’Armando Llamas (2007), Coriolan / Shakespeare, Notre Avare d’après Molière, Le Décaméron / Boccace, Les Animals/Eugène Labiche, La bonne éducation/Eugène Labiche, La vie trépidante de Laura Wilson/Jean-Marie Piemme, Les Imposteurs/Alexandre Koutchevsky, etc.)), de Laurent Laffargue (Casteljaloux / L.Laffargue , Le songe d’une nuit d’été / Shakespeare), de Frank Hoffmann (Procès Ivre / B.-M. Koltès, Le Misanthrope / Molière), et sous la direction de Philippe Lardaud, Adieu ma bien aimée/Raymond Carver récital musico-théâtre créé en juin 2017. Au cinéma, elle tourne avec Michel Andrieu (Les vacances de Clémence), Laurence Rebouillon (West point, Rue des petites Maries, Le sourire d’Alice, Quand la Mer débordait), Michelle Rozier (Malraux, tu m’étonnes), Juliette Senik (Entre Nous).
De janvier 2017 à décembre 2019, elle a été artiste permanente au NEST, CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est. Elle entame un travail sur la dyslexie, Dislex, créé en 19/20 au NESTCDN transfrontalier de Thionville-Grand Est.

Régis LAROCHE

acteur

Biographie

Après le Conservatoire Régional d’Art Dramatique de Lyon, Régis  Laroche suit les cours de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du  Théâtre national de Strasbourg jusqu’en 1998 où il a pu travailler sous  la direction de Jean-Louis Martinelli, Enzo Cormann et Eric Lacascade.  A sa sortie du TNS, il travaille avec Jean-Louis Benoit (Henry V de  Shakespeare), Philippe Calvario (Cymbeline et Richard III de Shake speare, Marie Tudor de Victor Hugo), Jean-Yves Ruf (Comme il vous  plaira de Shakespeare), Catherine Riboli (Sganarelle ou la représenta tion imaginaire d’après Molière), Jean-Pierre Berthomiers (Etat  d’urgence de Falk Richter). Il collabore avec Pauline Bureau à quatre  reprises (Roméo et Juliette de Shakespeare ; Roberto Zucco de Koltès ;  La meilleure part des hommes de Tristan Garcia ; et Sirènes, création  collective).
Avec Guillaume Delaveau, rencontré au TNS, il entretient une relation  artistique particulière: il interprète le rôle titre dans Philoctète de  Sophocle, Sigismond dans La Vie est un songe de Calderón, Henri III  dans Massacre à Paris de Marlowe, Prométhée dans Prométhée selon  Eschyle, Antonio dans Torquato Tasso de Goethe, joue dans Vie de  Joseph Roulin de Pierre Michon, Ainsi se laissa-t-il vivre, d’après  l’œuvre de Robert Walser et Histoires à la noix, un spectacle jeune  public. Au cinéma, on a pu le voir récemment dans Histoire de Judas de Rabah Ameur-Zaïméche, où il joue le rôle de Ponce Pilate.
Après Le Balcon de Jean Genet et Coriolan de Shakespeare, il retrouve  aujourd’hui Jean Boillot et rejoint son équipe à Thionville et joue dans La  bonne éducation deux courtes pièces courtes d’Eugène Labiche,  dans une mise en scène de Jean Boillot, ainsi que La Vie trépidante  de Laura Wilson de Jean-Marie Piemme, Les Imposteurs  d’Alexandre Koutchevsky et Rêves d’Occident, réécriture de La  Tempête de William Shakespeare par Jean-Marie Piemme.
De janvier 2017 à décembre 2019, il a été artiste permanente au NEST, CDN  transfrontalier de Thionville-Grand Est. Dans le cadre du festival Court toujours, il a écrit, mis en scène, et interprété « Rose », spectacle intimiste de la vie d’une femme, dans les années 60 ; à la fois mère de famille dévouée et championne de basket.

Philippe LARDAUD

acteur

Biographie

Comédien formé à l’École Nationale Supérieur des Arts et Technique du Théâtre puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, son parcours est marqué par d’importants compagnonnages : avec Jacques Lassalle, sous la direction de qui il joue Pirandello, Labiche, Molière et Jon Foss; avec Christophe Maltot au TGP d’Orléans ; et avec Jean Boillot dont il a suivi
fidèlement le parcours jusqu’à son actuel direction au NEST – Centre Dramatique National de Thionville Lorraine. Le fruit de leurs dernières collaborations sont Le sang des amis de Jean-Marie Piemme, Mère courage de B.Brecht et Théo ou le temps neuf de Robert Pinget, Les Animals deux courtes pièces de Labiche – Jean Boillot et La bonne éducation , deux pièces courtes d’Eugène Labiche, dans une mise en scène de Jean Boillot – création octobre 2016. Il a également travaillé avec Jacques Nichet, Antoine Girard, David Maisse, Emmanuelle Cordoliani, Antoine Cegarra, Isabelle Ronayette, Gaëlle Herault…
Il est le directeur artistique de la compagnie FC-facteurs Communs depuis 2012 pour laquelle il a mis en scène Un roi sans divertissement d’après Jean Giono et Les gens de Dublin d’après James Joyce, Adieu ma bien aimée d’après Raymond Carver.

Laurence VILLEROT

scénographe

Biographie

Laurence Villerot étudie les arts plastiques à l’Ecole Nationale Supérieure de Cergy-Pontoise. Elle intègre l’Institut National Supérieure des Arts du Spectacle (INSAS) à Bruxelles en 1989. Parallèlement, elle suit une formation
d’accessoiriste. Elle travaille avec Jean Boillot depuis 1999 et signe les scénographies de Rien pour Pehuajo de J.Cortazar, du Balcon de Jean Genet, pour lequel elle obtient le Prix du souffleur pour le meilleur décor, de Laborintus II de Luciano Berrio, de Notre Avare d’après Molière, de Coriolan de W. Shakespeare, des Métamorphoses d’après Ovide, du Golem de John Casken, de Théramène
d’après Phèdre de Racine, du Sang des amis de Jean-Marie Piemme., Mère Courage et ses enfants de Brecht, Théo ou le temps neuf de Robert Piget, Les Animals deux pièces zoologiques de Labiche, La bonne éducation, deux courtes pièces d’Eugène Labiche La vie trépidante de Laura Wilson de Jean-Marie Piemme et de Tiamat, de Ian de Toffoli.
Elle collabore régulièrement avec Martine Wijkaert, metteur en scène et fondatrice du Théâtre de la Balsamine à Bruxelles et avec Isabelle Pousseur, metteur en scène et directrice du Théâtre Océan Nord à Bruxelles. Elle travaille aussi avec de jeunes compagnies, en particulier dans le théâtre pour enfants où elle obtient en 1999 le prix du Ministère de l’Education Nationale en Belgique pour la conception de Pour toujours et jamais plus. ACCUEIL | laurencevillerot

Ivan MATHIS

éclairagiste

Biographie

Ivan Mathis est autodidacte : il commence à travailler pour le spectacle pendant ses vacances scolaires dès l’âge de 12 ans. En effet, passant son enfance entre l’école et le théâtre de Châteauvallon, il assiste à tous les spectacles qui y furent présenté, musique, théâtre, danse… Il y travaillera comme machiniste, électro, poursuiteur… pendant le festival de danse de Châteauvallon (TNDI) qui accueille des spectacles de Martha Graham, Merce Cunningham et John Cage, Lucinda Childs, Trisha Brown, Alwin Nikolais, West side story (Cie de Broadway), Dominique Bagouet, Régine Chopinot, Maurice Béjart, François Verret, Jean-Claude Gallotta, Philippe Decouflé… Ivan acquiert la pratique des lumières : travail de l’ombre, association des couleurs, travail de programmation (sur un pupitre AVAB 2001) et du son (enregistrement et « multi diffusions » avec 2 ou 3 Revox et quelques speakers). Il quitte sa scolarité afin de commencer sa carrière professionnelle et intègre l’équipe de Châteauvallon comme régisseur lumières mais aussi parfois selon les besoin comme régisseur son et plateau. En 1985 il est assistant éclairagiste sur Le Printemps de D.Guénoun. A Châteauvallon (spectacle de 12h) ; en 1987, il commence à travailler comme éclairagiste pour la danse et le théâtre avec les compagnies : François Verret, l’Insolite Traversée, l’Equipage… En 1992, il débute une carrière d’acteur tout en continuant la création lumières. 1995-1996 est un tournant dans sa vie professionnelle puisqu’il commence une carrière de danseur avec Karine Saporta puis avec Josef Nadj (de 1996 à 2012). Parallèlement en 1996 il est co fondateur de la Cie Kubilai Khan Investigations (collectif artistique).Depuis 2007, il conçoit et réalise des sculptures – luminaire en acier.

Pauline PO

costumière

Biographie

En 1993, Pauline Pô sort major de sa promotion en costume de scène à l’école Esmod, Paris. Elle prolonge son apprentissage en étant 4 ans première assistante à l’atelier « de la scène à la rue ». Elle signe sa première création aux côtés de Jean Boillot sur Le Décaméron d’après Boccace, travail qui se poursuit avec Rien pour Pehuajo de J. Cortazar, Le Balcon de Jean Genêt, Les Métamorphoses d’après Ovide, et enfin Le Golem de John Casken à l’opéra, Les Animals deux pièces zoologiques d’Eugène Labiche et La bonne éducation, deux courtes pièces d’Eugène Labiche. Entretemps, elle rencontre Laurent Rogero sur Ivanov de Tchekhov (Théâtre de
Port de la Lune – Bordeaux), David Maisse sur Guybal Velleytar de Witkiewicz (La Cabane de l’Odéon), travaille avec Isabelle Ronayette sur On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset (Théâtre de Suresnes), avec Julie Berès Poudre (Théâtre National de Chaillot). Elle agit aussi pour la mode dès 96, et crée sa propre griffe « Pauline Pô », développe des collections de Pièces uniques allant de l’accessoire au vêtement, et en 2009, elle ouvre sa boutique à Montmartre au 6 rue Tholozé, dans laquelle elle crée et vend ses modèles uniques.

Jonathan PONTIER

compositeur

Biographie

Slameur dada, artisan symphoniste, techno troubadour, poète multi-timbral, Jonathan Pontier développe depuis quinze ans une écriture qui transcende les notions de musique ‘contemporaine’ ou ‘actuelle’, en multipliant la transversalité de ses collaborations, ne cessant de confronter et réinventer les formes, les langages accessibles au musicien d’aujourd’hui. Son travail est porté en concert, sur scène, au théâtre et dans le mouvement des corps. En 2018, il réalise un album d’electro orchestrale entièrement produit et joué main et écrit la musique d’un ciné-concert pour le festival Musica à Strasbourg.. Depuis 2011 il entretient un dialogue avec Jean Boillot, dont il compose la musique pour Mère Courage de Bertolt Brecht, Les Animals deux pièces zoologiques d’Eugène Labiche et La bonne éducation, deux courtes pièces d’Eugène Labiche. Ce dialogue se poursuit avec la nouvelle création de Jean Boillot, Rêves d’Occident, adaptation de La Tempête de William Shakespeare par Jean-Marie Piemme, qui sera créée au NEST en juin 2019.

Hervé RIGAUD

compositeur

Biographie

En 1990, il intègre l’INSAS (école de cinéma à Bruxelles), section son. En 1996 Il fonde le groupe musical Le Garage Rigaud avec Muriel Cravatte cinéaste – accordéoniste. En 1999 le premier album du Garage Rigaud « Eponyme » voit le jour. Puis en 2004 « La Concession ». Sur les chemins musicaux, il croise la route d’Arnaud Méthivier. Ils collaborent sur plusieurs projets (danse, théâtre, disque NANO -Label Bleu électric..) et forment le combo « ParadisZ ». Il collabore à différentes créations théâtrales par le biais de la musique et ou du jeu, sous la direction de Betty Heurtebise/Cie La petite fabrique, Sonia Millot et Vincent Nadal/Cie Les Lubies, Laurence de La Fuente/Cie Pension de Famille, Jean-Luc Terrade/Cie Les Marches de l’été, Laurent Lafargue/Cie Le Soleil Bleu et Frédérique Cellé/ Cie Le Grand Jeté. En 2010, il monte le projet « Apnée » avec les complices du Garage Rigaud, Christophe Gratien (Batterie-Guitare) et Hugo Cechosz .En 2013, il crée avec J.C Quenon le duo Ko’n’Rv où il joue de la guitare. En 2014-2015 il participe à la création Lost In Tchekhov (La Cerisaie) où il joue de la guitare encore, chante et dit des mots sous le nom d’Epikodov avec Catherine Riboli/Cie Nom’NA, et fait de la guitare électrique dans La machine à Révolte d’Annik Lefbvre mis en scène par Jean Boillot. Avec Jean Boillot, il a aussi collaboré à la création de La Vie trépidante de Laura Wilson Il cherche une place sonore indicible dans une mise en scène de Jean- Luc Terrade sur un texte de Mauvignier, « Ce que j’appelle oubli » et se prépare à faire La vieille bique dans Ravi de Sandrine Roche mis en scène par Les Lubies.

Alexandre KOUTCHEVSKY

auteur

Biographie

Après avoir été formé au Théâtre de Folle Pensée à Saint-Brieuc et à l’Université de Rennes, Alexandre Koutchevsky est aujourd’hui auteur et  metteur en scène au sein de Lumière d’août, compagnie théâtrale/ collectif d’auteurs, installée à Rennes. 

En tant que metteur en scène, il a développé depuis 2007 un projet de  Théâtre-paysage, intitulé Ciel dans la ville, sur les territoires  aéroportuaires de Rennes, Bamako, Ouagadougou et Brazzaville. La  pièce Blockhaus, qu’il a créée en 2014, se joue face aux bunkers du Mur  de l’Atlantique. Il a bénéficié pour son écriture d’une bourse de création  du Centre National du Livre. Au printemps 2017 il crée Mgoulsda yamb depuis Ouaga, écrit avec Aristide Tarnagda, et Ça s’écrit T-C-H, deux  pièces de théâtre-paysage centrées sur la langue et l’héritage. Blockhaus,  Mgoulsda yamb depuis Ouaga, et Ça s’écrit T-C-H sont soutenus par la  charte ONDA d’aide à la diffusion de 2018 à 2020. A.K. prépare pour  2020/2021 Rivages, un spectacle en résonance avec le commerce  triangulaire qui se déroulera sur les rivages d’Afrique, d’Europe, et des  Caraïbes.
Ses pièces ont été mises en scène notamment par Jean Boillot, Charlie  Windelschmidt, Gilles le Moher, Marine Bachelot Nguyen, Charline  Grand. Trois de ses textes ont également été mis en ondes sur France  Culture et ont reçu plusieurs prix. Auteur d’une thèse de doctorat sur les  écritures théâtrales brèves, il est régulièrement chargé d’enseignement à  l’Université Rennes 2 et anime de nombreux ateliers de théâtre et  d’écriture en relation avec les paysages (laboratoire Elan des Récréâtrales  de Ouagadougou, Praticables au Mali, CEAD et Universités au Québec,  Lama de Folle Pensée…). Ses pièces sont publiées à l’Entretemps : Les Morts qui touchent (2011), Blockhaus (2015). Son manifeste de Théâtre paysage est publié aux éditions des Deux corps (2011). Ça s’écrit T-C-H  ett Mgoulsda yamb depuis Ouaga, aux éditions Deuxième époque (2018).

Jean-Maris PIEMME

auteur

Biographie

Né en Wallonie, Jean-Marie Piemme a suivi des études de littérature à l’université de Liège et de théâtre à l’Institut d’études théâtrales de Paris. Dramaturge à l’Ensemble théâtral mobile, il collabore ensuite avec le Théâtre Varia (Bruxelles). De 1983 à 1988, il rejoint l’équipe de Gérard Mortier à l’Opéra national de Belgique. Il a enseigné l’histoire des textes dramatiques à l’Institut national supérieur des arts du spectacle (Insas). En 1986, il écrit sa première pièce Neige en décembre qui est mise en scène l’année suivante. Suivront une quarantaine de pièces jouées en Belgique et à l’étranger (France, Suisse, Italie, Allemagne, Hollande, République démocratique du Congo, Haïti). Ses textes sont principalement publiés aux éditions Actes-Sud papiers et aux éditions Lansman. Il a publié un roman Tribulations d’un homme mouillé aux éditions Labor à Bruxelles. La revue Alternatives théâtrales lui a consacré son numéro 75 (décembre 2002) ainsi qu’un hors série Voyages dans ma cuisine (2008) constitué d’entretiens avec Antoine Laubin sur son
théâtre. Les Editions Aden ont publié Spoutnik, un récit autobiographique, et Rien d’officiel, cinq récits sur le monde
d’aujourd’hui conçus à partir de grandes figures shakespeariennes. Plusieurs textes ont fait l’objet de DVD et de diffusions télévisées ou de mises en ondes à la radio-télévision belge et à France-Culture notamment. L’oeuvre de Jean-Marie Piemme a été couronnée de
nombreux prix, dont le Eve du théâtre (Belgique 1990), le “Prix triennal de la Communauté française de Belgique” 1991 et 2002, le “Prix Nouveaux talents” de la SACD France 1992, le “Prix RFI” (Radio France International 1994) pour sa pièce Les forts, les faibles. Le “Prix Herman Closson de la SACD Belgique”, le “Prix ado du théâtre contemporain” (Amiens/Picardie 2009/2010) pour Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis. Le “Prix du lycée André Maurois” de Bischwiller ( 2010) pour Spoutnik. “Prix Soni Labou Tansi” pour Dialogue d’un chien… 2015, le “Prix quinquennal de littérature de la Fédération Wallonie Bruxelles” (avec Jean Louvet). Derniers textes représentés : J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin (d’après
Spoutnik) (ed. Aden) Représentations au Théâtre Varia, tournée en Belgique et au CDN de Nancy. L’Ami des belges (Ed Lansman) – Tournée en Belgique et en France. Szenarien (version allemande de Scénarios, inédit) – Représentations en Allemagne et en Belgique.
Eddy Merckx a marché sur la lune – Mise en scène Armel Roussel – Compagnie [e]utopia – Représentations en Belgique et France.
Jours radieux- Mise en scène Fabrice Schillaci – Représentations en Belgique et France. Reines de pique, Mise en scène Philippe Sireuil, Représentations en Belgique et France. Bruxelles, printemps noir, Mise en scène Philippe Sireuil. Représentations en Belgique et France.La Vie trépidante de Laura Wilson Mise en scène Jean Boillot -Représentations en Belgique et France.

Conseil d’administration

Jean-Louis BESSON

président

Biographie

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Mauris hendrerit augue ut purus rutrum, ac tempor eros lobortis. Aliquam erat volutpat. Praesent at posuere enim. Mauris aliquam lobortis molestie. Fusce ut risus et elit aliquet viverra. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur ex augue, laoreet aliquet laoreet nec, auctor vitae ex. Mauris id rhoncus purus. Nullam facilisis arcu nec aliquet molestie. Nunc a iaculis erat, nec blandit diam.

Quisque egestas leo odio, in accumsan nunc semper ac. Nam vel ligula et odio gravida fermentum. Pellentesque et feugiat nisl, ut egestas sapien. Quisque convallis tellus felis, nec tincidunt sem rutrum eget. Duis hendrerit neque quis odio cursus efficitur. Pellentesque molestie purus ut eros elementum, vel scelerisque mi molestie. Nam lacus ex, luctus id feugiat a, tempus at diam. In posuere orci molestie arcu lobortis, at pellentesque nibh finibus. Sed in tristique odio. Phasellus urna urna, eleifend nec ante vitae, eleifend suscipit neque. Sed et imperdiet mauris. Donec fermentum mauris erat, eu feugiat lectus elementum nec. Praesent sit amet sem neque.

Integer sollicitudin egestas ligula, sit amet accumsan lectus viverra vel. Aenean in nisl a enim efficitur elementum sit amet id tortor. Vestibulum pellentesque at lacus at dictum. Donec commodo elit lacus, sed pharetra elit tincidunt nec. Nullam vestibulum libero quis tincidunt tincidunt. Sed gravida tristique elit. Proin dui nulla, vehicula eu maximus non, cursus ac purus. Morbi consectetur sed ex eget placerat. Nam vitae tristique justo. Mauris dignissim nulla augue, consectetur convallis lorem sollicitudin sed.

Stéphane MEYER

secrétaire

Biographie

Après avoir fait une école hôtelière, il travaille quelques années dans des restaurants gastronomiques. Décidant de se consacrer au spectacle vivant, il entame de 1991 à 1993 une reconversion professionnelle et suit un cycle de formation continue de deux ans sur les métiers de l’administration et de l’ingénierie culturelle à Montpellier à l’AGEC et à Paris à l’AGECIF. En 2009, il valide une Maîtrise en administration de la musique et du théâtre à l’université d’Évry-Val-d’Essonne. Son mémoire portait sur les questions de la production et de la diffusion du théâtre musical en France.

Depuis 28 ans, il travaille auprès des artistes et les accompagnent sur leurs créations et le développement de projet artistique et culturel. Il a notamment été administrateur de productions pour des compagnies de théâtre et de formes hybrides : 3BC Cie, Les Ateliers du Pollet – Marc François, Cie des Confessions – Claire-Ingrid Cottenceau, Envers Cie – Manuela Morgain… Son goût prononcé pour les croisements artistiques, théâtre et musique, l’ont conduit durant 7 ans à assurer les fonctions d’administrateur de la Muse en circuit – Centre National de Création Musicale à Alfortville. C’est là qu’il croise Jean Boillot avec No way Véronica, concert théâtralisé sur un texte d’Armando Llamas. En 2010, Jean Boillot est nommé à la direction du CDN Transfrontalier de Thionville Grand Est – Le NEST. Il rejoint l’équipe du CDN pour assurer l’administration générale, puis la direction adjointe du CDN jusqu’en mars 2020.

Il est membre du CA du TJP – CDN de Strasbourg Alsace

Laetitia COUSSEMENT-BOILLOT

trésorière

Biographie

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Mauris hendrerit augue ut purus rutrum, ac tempor eros lobortis. Aliquam erat volutpat. Praesent at posuere enim. Mauris aliquam lobortis molestie. Fusce ut risus et elit aliquet viverra. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur ex augue, laoreet aliquet laoreet nec, auctor vitae ex. Mauris id rhoncus purus. Nullam facilisis arcu nec aliquet molestie. Nunc a iaculis erat, nec blandit diam.

Quisque egestas leo odio, in accumsan nunc semper ac. Nam vel ligula et odio gravida fermentum. Pellentesque et feugiat nisl, ut egestas sapien. Quisque convallis tellus felis, nec tincidunt sem rutrum eget. Duis hendrerit neque quis odio cursus efficitur. Pellentesque molestie purus ut eros elementum, vel scelerisque mi molestie. Nam lacus ex, luctus id feugiat a, tempus at diam. In posuere orci molestie arcu lobortis, at pellentesque nibh finibus. Sed in tristique odio. Phasellus urna urna, eleifend nec ante vitae, eleifend suscipit neque. Sed et imperdiet mauris. Donec fermentum mauris erat, eu feugiat lectus elementum nec. Praesent sit amet sem neque.

Integer sollicitudin egestas ligula, sit amet accumsan lectus viverra vel. Aenean in nisl a enim efficitur elementum sit amet id tortor. Vestibulum pellentesque at lacus at dictum. Donec commodo elit lacus, sed pharetra elit tincidunt nec. Nullam vestibulum libero quis tincidunt tincidunt. Sed gravida tristique elit. Proin dui nulla, vehicula eu maximus non, cursus ac purus. Morbi consectetur sed ex eget placerat. Nam vitae tristique justo. Mauris dignissim nulla augue, consectetur convallis lorem sollicitudin sed.